Définition

L’aromathérapie utilise les essences extraites des plantes aromatiques à des fins thérapeutiques.

On parle « d’huiles » essentielles, mais ce ne sont pas des corps gras contrairement à ce que l’on pourrait imaginer. C’est simplement que l’essence extraite par le processus de distillation (voir schéma ci-joint) n’a pas la même densité que l’eau, elle est donc hydrophobe et flotte à la surface.

L’aromathérapie s’adresse à tous, sans limitation d’âge, mais en veillant de respecter les pourcentages de dilutions, les contre-indications et la toxicité éventuelle de certaines huiles.

processus-de-distillation

Fonctionnement

Les essences extraites de parties de plantes aromatiques renferment des molécules qui contiennent des principes actifs. La médecine allopathique s’est inspirée des plantes pour fabriquer ses principes actifs de synthèse. Nous trouvons par exemple dans les plantes les principes actifs suivants : des anti-inflammatoires (citronellal, bisabolol, caryophyllène), des anti-infectieux (thymol, carvacrol), des anesthésiants/antalgiques (eugénol, menthol, myristicine), des anti-allergiques (chamazulène, angélates d’isobutyl), des mucolytiques (lactones, cétones) des anti-toussif (d3-carène, acétate de bornyl) etc. Les huiles essentielles peuvent être classées en 14 familles biochimiques, selon l’arrangement des éléments.

Avec l’aromathérapie, on va amener ces principes actifs vers le lieu d’action souhaité grâce à différents excipients (substances), selon la voie d’administration choisie la plus adaptée pour guérir et soulager la pathologie.

Les domaines d’application des huiles essentielles sont extrêmement vastes: à visée curative ou préventive, de la maladie infectieuse aux douleurs aigües ou chroniques, pour accompagner / apaiser les fluctuations émotionnelles (angoisse, deuil), pour surmonter une situation stressante (examens, trac). Ses mécanismes d’action sont certes biochimiques, mais également psycho-olfactifs et subtils.

Prévention

On peut recourir aux huiles essentielles dans de nombreux cas:

  • Eviter les maladies virales
  • Booster le système immunitaire
  • Eviter les troubles digestifs lors de repas copieux occasionnels
  • Eviter les nausées de voyage
  • Eviter les poux ainsi que les tiques

Etc.

Traitement

Il est estimé à ce jour que les ¾ des pathologies pourraient aujourd’hui être soignées par les huiles essentielles. Certaines pathologies se traitent extrêmement bien avec les huiles essentielles. En voici des exemples ci-dessous (liste non exhaustive).

  • Système respiratoire : rhume, angine, otite, bronchite, sinusite, grippe, maladies virales, toux, convalescence, drainage, renforcement immunitaire, saignement de nez, allergies
  • Système digestif : côlon irritable, troubles du transit, constipation, gastro-entérite, hépatite
  • Système ostéoarticulaire : arthrite, polyarthrite, arthrose, lumbagos, sciatiques, contusions, tendinites, inflammations, courbatures sportives, lombalgies.
  • Système cardio-vasculaire : œdèmes, varices, cellulite, hémorroïdes, artériosclérose, hypertension, hypotension, palpitations, extrémités froides
  • Système urinaire : infections urinaires, suites de lithiase urinaire, prostatite, adénome de la prostate, nycturie, petit calcul rénal (+cicatrisation après émission du calcul, prévention)
  • Système gynécologique : infections vaginales, mycoses, syndrome prémenstruel, ménopause et pré-ménopause, règles abondantes, cycles irréguliers, endométriose, condylomes
  • Dermatologie : eczéma, psoriasis, acné, verrues, mycoses, parodontose, gingivite, brûlures, petites blessures, impétigo, furoncle, bouton de fièvre
  • Système nerveux : migraines récidivantes
  • Psycho-émotionnel : stress, angoisse, anxiété, burn out, fatigue, spasmophilie, troubles du sommeil, peur du changement,
  • Surcharges : hypercholestérolémie, excès d’acide urique excès de toxines
  • Pathologies spécifiques grossesse/post partum : œdèmes, varices, vergetures (prévention) cystites, mycoses vaginales, hémorroïdes, lombalgies, sciatique, jambes lourdes, hyper-hypotension, acidité gastrique, nausées, constipation, congestion nasale, angoisses, insomnies, préparation à l’accouchement (préparation du périnée, travail), suivi post-accouchement (épisiotomie), crevasses mamelons, favoriser la lactation, engorgement mammaire, mastites, baby blues.

Voies d’application

Voie olfactive
(Diffusion, inhalation, aromastick)

Bien qu’elle soit la plus simple d’usage, elle s’avère toutefois très efficace. Des expériences en laboratoire ont prouvé l’impact biochimique des huiles essentielles sur le cerveau et donc le caractère euphorisant, relaxant, analgésique ou encore stimulant de certaines huiles.

Voie cutanée
(massage, bain)

Par le massage et le bain on peut bénéficier des bienfaits des huiles essentielles par voie cutanée. Il faut environ 20 min pour qu’une huiles essentielle appliquée sur la peau se retrouve dans le sang et que l’on en ressente donc les effets thérapeutiques. La voie cutanée se prête en toute circonstance, pour autant de faire attention aux précautions d’emploi (huiles essentielles dermocaustiques et/ou photosensibilisantes). Un emploi pur par application directe sur la peau peut parfois se faire, par goutte et de manière sporadique. Ne pas le faire sans connaissance.

Pour le bain, il faudra toujours les diluer au préalable dans un solvant puisqu’elles sont hydrophobes et ne se dissolvent donc pas dans l’eau. Il faudra veiller à mettre la quantité adéquate pour la personne qui prendra le bain et éviter les huiles dermocaustiques et/ou photosensibilisantes.

Voie rectale

Cette voie est particulièrement indiquée pour les petits enfants et toutes les pathologies respiratoires. Pour les adultes, recommandée en cas de problèmes locaux du genre hémorroïdes, qui se soignent très bien avec les huiles essentielles.

Voie vaginale

Voie de choix pour tout processus infectieux de la sphère génitale.

Voie orale
(gouttes)

Bien que ce soit la voie la plus délicate à utiliser, c’est une voie optimale par exemple pour doper un organe affaibli (foie, pancréas, rein), stimuler l’immunité, restaurer la muqueuse digestive après un traitement antibiotique ou encore diminuer les surcharges sanguines. On dilue les gouttes dans un solvant (fludol, miel) afin d’éviter les irritations du tube digestif, de disperser mieux les huiles essentielles et d’augmenter la surface d’absorption par les muqueuses digestives.

La toxicité éventuelle des huiles est également plus grande par voie orale. Il ne faut donc pas s’y prendre au hasard et cela requiert une certaine expertise.

On évitera cette voie chez les enfants avant 4 ans (sauf exception)

Précautions d’emploi

Il faut garder à l’esprit que « naturel » ne rime pas avec « sans danger ». On ne peut pas nier la toxicité de certaines huiles essentielles. De même, un sujet allergique peut faire plus facilement une réaction même s’il ne s’agit pas d’une huile dermocaustique. Mais il va de même pour la médication allopathique. Les huiles essentielles sont inoffensives si l’on respecte les dosages, les dilutions, les contre-indications. Attention particulière aux femmes enceinte, enfants, personne âgée, partie du corps à soigner.

Il serait très dommage d’éviter les huiles essentielles et de ne pas bénéficier de leurs bienfaits. N’hésitez donc pas à me consulter pour en savoir plus.

À qui s’adresse mon offre?

Clients Privés

Enfants, femmes enceintes, adultes et séniors.

Beaucoup de fausses rumeurs courent sur l’utilisation des huiles essentielles avec les enfants et les femmes enceintes souvent par peur et/ou méconnaissance. Elles sont diabolisées, mais peut-être à juste titre au vu des effets secondaires que ces dernières peuvent causer si on ne s’y connaît pas. De mon point de vue, tout requiert du bon sens. L’idéal reste bien entendu de se passer de toute médication, mais malheureusement ce n’est pas toujours possible. À partir du moment où l’on doit se soigner ou soigner son enfant, autant que ce soit naturel, non ? Contactez-moi, je vous dirai s’il est possible de faire quelque chose en aromathérapie dans votre cas. Vous pouvez également consulter la liste (non exhaustive) des pathologies qu’il est possible de traiter avec les huiles essentielles sous TRAITEMENT.

Clients Entreprises

Masseurs, ostéopathes, physiothérapeutes, drogueries, pharmacies, homes, crèches, institutions, fondations, associations, etc.

Besoin de conseils pour vos clients, collaborateurs, patients, enfants ? N’hésitez pas à me contacter pour une collaboration ! Je peux également mettre sur pied des ateliers ou formations sur mesure, en fonction des besoins de votre structure.

Vous cherchez une idée originale en vue d’une sortie d’équipe pour renforcer le team building ? Offrez à vos collaborateurs une expérience unique autour de l’aromathérapie.

Les ateliers et formations seront possibles à partir de juin 2019 !

Prendre rendez-vous

Prendre rdv
Itinéraire